Témoignage de Nathalie

Un accompagnement c’est comme un voyage qui débute par un appel, s’ensuit une préparation, seul, chez soi. Il faut commencer à imaginer, se projeter dans ce futur rendez-vous, s’imprégner des sensations qui se présentent et se laisser guider.

Puis le moment arrive, parfois avec un peu d’appréhension, et la rencontre se fait. D’abord tout en douceur, un temps pour faire connaissance et s’apprivoiser.

La suite est différente à chaque fois. Parfois, l’instant se remplit de regards, de silence, de chaleur humaine et de bienveillance. D’autres heures s’écoulent en discussions, sourires et complicité.

Et puis doucement, ce voyage à deux s’achève et chacun continue son chemin, enrichi de cette parenthèse intemporelle, fraternelle et unique.

Nathalie Marion, bénévole

Témoignage de Martine

"ACCOMPAGNER ... c'est comme RECEVOIR UN CADEAU !"

Une veille débute presque toujours de la même manière, avant de partir physiquement auprès de la personne, notre cœur et notre tête s'y préparent...Et quand nous quittons notre domicile, nous sommes déjà un peu avec la personne, espérant qu'il n'y aura pas de "couac matériel" pour arriver jusqu'à elle : maison facile à trouver même dans la nuit, possibilité de se garer aisément, quelqu'un pour ouvrir la porte...etc...

Ce soir-là, il est 22h (comme souvent pour les accompagnements de nuit) lorsque j'entrouvre la porte de cette maison qui m'était encore inconnue il y a 5 minutes. Dominique, la fille de Madame que je viens veiller, m'avait téléphoné dans la soirée pour me dire d'entrer sans sonner.

Une voix chaleureuse et accueillante me met immédiatement à l'aise ! Dominique me présente avec douceur sa maman alitée. Bienveillante, elle me montre la cuisine, le frigo, la salle de bain, le canapé afin que je me sente ici comme chez moi. Avec sérénité, elle m'explique l'organisation mise en place pour que sa maman puisse finir sa vie à la maison, elle m'indique les personnes concernées et les numéros de téléphone qui peuvent servir cette nuit... etc... Puis elle me parle de ses parents. Son papa dort à l'étage mais sans doute qu'il descendra à un moment pour faire un petit bec à sa femme. Avec sourire, elle me confie que ses parents se sont connus jeunes et sont toujours restés très complices et amoureux... Je trouve tellement beau alors que tant d'années se sont écoulées !

Le moment de partir est venu pour Dominique. Elle embrasse sa maman et s'en va en me laissant sereine dans la quiétude de cette maison. Un peu plus tard, j'entends des petits pas qui descendent dans le salon. Monsieur s'excuse de troubler la nuit, il vient effectivement faire un bisou à sa femme. Quelle tendresse dans son regard clair ! Il me remercie d'être là (et moi aussi j'ai bien envie de le remercier...) puis repart doucement se coucher.

Madame est réveillée et nous parlons un peu. Elle me dit que son mari est inquiet et triste pour elle. Elle aimerait s'en aller mais elle aussi est inquiète et triste de le laisser seul ! Elle m'explique alors que durant toute leur vie à deux, sans exception, ils se sont soutenus l'un l'autre ! Ils ont toujours été présents l'un pour l'autre, lui pour elle ou elle pour lui selon les événements ... Là encore, au crépuscule de la vie, quel magnifique témoignage !

Madame se rendort paisiblement et moi je pense à ces trois merveilleuses rencontres ... Je les remercie en me disant que VEILLER est un sacré CADEAU !

Martine Leimgruber, bénévole

L’Humanitude, c’est savoir tenir une main. Sans rien dire, sans rien attendre, Juste sourire, et avoir dans le regard ce que l’autre à envie d’y voir.

Notre mission

Notre adresse

Association Veiller, Accompagner Là et Maintenant
Rte St-Nicolas de Flûe 2
1700 Fribourg

Téléphone

026 436 46 60
(bureau)
026 424 00 80
(permanence accompagnement)

E-mail

contact@valm.ch