Le bénévolat

Le bénévole n’est pas un professionnel de la santé. Il n’a pas pour mission de remplacer une insuffisance en personnel ; il est là pour redonner à la société la tâche naturelle dont elle s’est dessaisie, celle d’accompagner les personnes gravement malades, en perte d’autonomie et/ou en fin de vie, de rompre l’éventuel isolement social des mourants et de leur famille. Le bénévole ne prend ni la place de la famille, ni celle des soignants. Il est là comme relais.
Il est le témoin d’une solidarité sociale. L’Association est convaincue qu’il faut donner sa dignité à la mort. Là s’enracinent ses buts.

fleur

Force et richesse de l’engagement bénévole

L’engagement bénévole, c’est décider d’offrir du temps, de donner quelque chose de soi-même gratuitement. C’est décider de se sentir concerné par une problématique et de s’engager.
Plusieurs aspects motivent l’engagement bénévole : désir d’être utile, désir d’améliorer une situation, désir de partager ce qu’on a reçu, désir d’honorer une conviction personnelle, désir d’entrer en contact avec d’autres, désir d’apprendre.
Le bénévolat a toujours existé et a pris toutes sortes de formes. On connaît tous le bénévolat spontané : services rendus, engagement dans la vie communautaire. A l’heure actuelle, le bénévolat est plus organisé. Il met ainsi en contact les demandeurs avec les offrants. L’organisation d’un tel engagement permet aussi d’éviter les dérapages possibles. Elle garantit ainsi la sécurité des uns et des autres.
Le bénévolat permet de donner un sens à ce que l’on vit : il renforce le sentiment d’appartenance, il met en projet, il ouvre aux autres.

Les bénévoles

Aujourd’hui nous pouvons compter sur une cinquantaine de bénévoles, des femmes, des hommes de tout âge (de 25 à 73 ans) et de tous milieux sociaux et professionnels, qui donnent de leur temps en fonction de leurs disponibilités.

Quand on pense à quel point la mort est familière et combien totale est notre ignorance, et qu'il n'y a jamais eu de fuite, on doit avouer que le secret est bien gardé.

- Vladimir Jankélévitch -

Pourquoi nous contacter

Service d’accompagnement bénévole

Nous mettons gratuitement à votre disposition, des hommes et des femmes formés à l’accompagnement de personnes gravement malades et/ou en fin de vie.

Aide aux proches-aidants

Nous servons de relais afin que les proches puissent se reposer. Nous intervenons aussi dans les situations où les personnes n’ont pas de famille sur demande du personnel d’un home ou d’un hôpital.

Où, quand et comment

Notre présence peut être demandée dans un EMS, à l’hôpital, en institution ou à domicile, dans la partie francophone du canton de Fribourg et dans les régions limitrophes, de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, sur appel à notre permanence téléphonique tous les jours de 7.00 à 19.00 au n° 026 424 00 80.

Soutien-deuil

La perte d’un être cher est l’une des expériences les plus fortes et les plus douloureuses que l’être humain est amené à vivre. Nous vous proposons un espace d’écoute et de parole en fonction de vos besoins. Vous pouvez nous contacter au n° 026 436 46 60 ou par mail contact@valm.ch

Devenir bénévole

L’engagement bénévole, c’est la décision d’offrir du temps, de donner un peu de soi-même gratuitement. C’est la volonté de se sentir concerné par une problématique et de s’engager. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes sensible à notre cause.

Notre mission

Nos coordonnées

Notre adresse

Association Vivre avec la mort
Rte St-Nicolas de Flûe 2
1700 Fribourg

Téléphone

026 436 46 60
(bureau)
026 424 00 80
(permanence accompagnement)

E-mail

contact@valm.ch